Bienvenue sur le site officiel de la ville de Cancon

 

La Blonde d'Aquitaine et ses spécificités

La Blonde d’Aquitaine possède des spécificités ou qualités originales qui la distinguent des autres races à viandes bovines françaises.

 

La finesse du cuir

Cette finesse du cuir qui dessine étroitement les muscles et les vaisseaux sanguins est due à la quasi absence de graisse de couverture. D’où un meilleur rendement carcasse/poids vif par rapport aux autres races et aussi un meilleur rendement en viande nette (viande nette = poids de carcasse sans os).

 

La configuration du bassin

Un bassin long, éclaté et presque horizontal traduit une grande facilité de vêlage. La morphologie de son bassin permet des naissances faciles pour des veaux pesant 47 kg pour les mâles et 44 kg pour les femelles.

 

Le gène culard n’existe pas chez la Blonde d’Aquitaine

Les veaux blonds ont une forte croissance dans les 3-4 mois après la naissance.

Comment l’expliquer ?

D’après les chercheurs de l’INRA de Theix, ce phénomène serait dû à la présence d’un facteur de croissance, la myosine MyHC fœtale, après la naissance alors qu’elle devrait être absente à cette période, comme chez les veaux des autres races. En fait le veau blond finirait son développement musculaire plusieurs semaines après la naissance.

 

Les spécificités de la viande de la Blonde d’Aquitaine

Cette viande est plus claire et plus tendre que celle des autres races. Les chercheurs de l’INRA ont découvert que la Blonde d’Aquitaine possédait, en plus grand nombre que les autres, des fibres de type glycolytique. Ceci se traduit par une croissance élevée des animaux et une maturation plus rapide des carcasses. Elle aura donc en finition un bon niveau de gras intramusculaire donnant ainsi une viande tendre et très goûteuse.

 

Les productions de la Blonde d'Aquitaine

L’indice de consommation (quantité d’aliment ingéré pour produire un gain de 1 kg de poids vif) et la qualité de la viande de la Blonde d’Aquitaine la font apprécier par les éleveurs pour la revalorisation de la production céréalière.

 

Le veau sous la mère

Un veau de 4 mois avec un poids vif de 160 à 170 kg, un rendement de carcasse/poids vif de 63 %, tout ceci obtenu avec un indice de consommation extraordinaire, une viande claire et presque sans graisse de couverture : tel est le veau blanc de Blonde d’Aquitaine, le veau de boucherie par excellence. Cette production qui faisait la gloire des marchés bimensuels de Cancon jusque dans les années 90 a presque totalement disparu de notre terroir.

 

Le broutard

Le broutard ou veau sevré (6-7 mois) est très recherché pour l’exportation vers l’Espagne et l’Italie. Même plus léger que les charolais ou limousins, il se vendra au même prix que ces derniers.

 

Les croisements

Recherchée pour ses qualités bouchères, la Blonde d’Aquitaine est largement utilisée en croisement avec d’autres races. Elle est exportée en Europe mais aussi en Amérique du Sud (Brésil, Colombie, Argentine et Mexique). Elle est aussi présente dans les pays Anglo-saxons (Canada, Grande-Bretagne, Nouvelle-Zélande, …) soit dans plus de 25 pays dans le monde.